Ma vie, mon associationSaint-Avold : Michel et Martial rendent hommage aux soldats américains

Par Odile Boutserin. - 18 mars 2016 à 09:00 - Temps de lecture : 2 min
  |    |  Vu 437 fois
De gauche à droite, Martial Mick et Michel Dalla Via, cofondateurs de l’association Hommage aux soldats américains de la War II. Photo Thierry Sanchis

Il est Normand. Il est Lorrain. Au hasard d’une rencontre, d’une conversation, d’un intérêt commun pour l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, les deux hommes créent leur association en 2009. Michel Dalla Via, né à Saint-Lô, et Martial Mick, natif de Saint-Avold, deviennent les président et vice-président de l’association Hommage aux soldats américains de la War II.

Tout est parti de la ville de Ouistreham dans le Calvados. Pour Martial Mick, c’est le souvenir d’un service militaire dans la marine, sous les ordres du commandant Alexandre Lofi, le natif de L’Hôpital qui a participé aux combats sur les plages de Normandie en juin 1944.

Pour Michel Dalla Via, c’est le souvenir de son père, un libérateur américain ayant participé, en juin 44, à la libération de Cherbourg, là même où « il rencontre ma mère avant de repartir dans sa Louisiane natale. Je ne l’ai jamais connu ; il est décédé il y a vingt ans », confie Michel qui, à l’âge de la retraite, quitte sa Normandie pour se rapprocher de ses petits-enfants à Saint-Avold.

Il connaissait les cimetières américains de Colleville et Saint-James. Il découvre celui de Saint-Avold, le plus grand d’Europe.

«Visiter le cimetière, c’est bien. Se recueillir et fleurir, c’est mieux»

Et parce que l’objectif principal de l’association est d’entretenir le souvenir des soldats américains, les deux hommes misent sur le parrainage des tombes, une idée pêchée en Normandie où l’opération « Les fleurs de la mémoire » est très suivie. « Depuis 2014, nous avons obtenu l’accord des autorités du cimetière américain de Saint-Avold pour laisser tout à chacun parrainer une ou plusieurs tombes de ces soldats tombés pour notre liberté et qui reposent ici, à des milliers de kilomètres de leurs familles et amis. Nous nous félicitons que d’autres associations comme France-États-Unis nous ai suivis. Nous sommes dans la même ligne de mire. » Rendre hommage « à ces gars, ces femmes, ces jeunes qui sont morts pour notre liberté, ne leur rendra pas la vie mais par une simple fleur, déposée au moins une fois par an, nous pouvons leur témoigner notre reconnaissance. Les gens viennent visiter le cimetière, c’est bien mais se recueillir, parrainer une tombe, c’est mieux », encourage le président.

Le choix de la tombe à fleurir est libre mais « on peut aider les parrains et marraines potentiels car nous disposons de la liste complète et détaillée des 10 489 tombes. On peut leur suggérer un nom ressemblant à leur patronyme, un jour, un mois de naissance… », explique Michel Dalla Via. « C’est une façon de voir… , réagit Martial Mick. Pour ma part, j’estime que tous les gars ont droit à au moins une fleur quel que soit leur nom… »

Contacts :

tél. 06 70 55 68 87  Renseignements parrainages

Adresse du blog du blog de préfèrence

 http://hommagesoldiers.canalblog.com

liberation1944.1945@outlook.fr